Competitive Intelligence initiatives

Models, Methods, Engineering of Competitive Intelligence - Villa Kerylos - Beaulieu sur Mer - 25 - 26 November 2009

janvier 22nd, 2010 Posted in Europe, France

 beaulieu sponsors This is the 25th and 26th of November 2009, that in the villa Kerylos, the Experts Group of the CNRS in Economic Intelligence, the ESCEM (Business School Tours - Poitiers),  the CNRS, CODATA ICSU - the SFBA, AFIE, ATELIS  and CIWORLDWIDE organized a Symposium on Models, Methods, Engineering of Competitive Intelligence. This Symposium retraced the work of the group as well as some results presented by foreign participants (USA, Portugal, Luxembourg, Germany, Nigeria, Tunisia).

We will like to thank very much the foundation which manage the Villa Kerylos for their king hospitality. All the particpants appreciated very much the place and its striking image of refinement and beauty.

The last afternoon of the symposium was deveoted to a discussion among the participants about the development of Competitive Intelligence, Intelligence Economique, Technological suevey in the years to come, in France. The results of this discussion as well as some recommendations will be presented at the end of this article as well as the main scientific production of the Groupe of Experts.

 List of participants:

Henri DOU,  Pierre LACOSTE, Philippe CLERC, Nadège GUENEC, Pascal FRION, Rym HCHICH, AMOS David, Jean Pierre CALISTE, Manel GUECHTOULI, Bernard DOUSSET, Anass EL HADDADI, Allan ZIMMERMANN, Xavier DELECROIX, Luc QUONIAM, Arnaud LUCIEN, Christian MAUPETIT, Brigitte GAY, Eloïse LOUBIER, Daniel MULLIGAN, Yves BIGOT, Fabien PALAZZOLLI, Jacky KISTER, Christian SAUZET, Clement PAOLI, Elisabeth SCRABONCCHI, Laurence MASSON, Patricia MICHEL, Philipp DUMAS, Max POTY, Dominique LIAUTARD, Jacques PHILIPOT, Guy GIUSTINI, Marie Pierre Von HOECKE, Annette SIEGL, Alain BERG, Christian LONGEVIALLE, Pierre HERMANN, Hervé MOINE, Philippe KISLIN, Olufade ONIFADE, Olusoji OKUNOYE, Fausat OLADEJO, Anass El HADDADI, Julia SANTI,

 Contributions to the Symposium:

Jacky Kister, Directeur de Recherches CNRS, Groupe d’experts en IE du CNRS, jackykister@voila.fr –Texte integral (JK) Presentation power point (JK) - Principes et éthique de l’utilisation des indicateurs scientifiques : Analyse SWOT Problématique de leur utilisation dans les laboratoires de Recherche Publics: Biais et perversions ((Référence au rapport de l’Académie des Sciences de juillet 2009), Création de SIS système d’aide aux PME-PMI

Henri Dou Professeur Emerite, Directeur ATELIS 1 rue Léo Delibes 37205 Cedex 3 Tours -Texte integral (HD) - douhenri@yahoo.fr - (profile H. Dou)Competitive Intelligence and Regional Development

Fabien Palazzoli Chercheur au GICC UMR CNRS 6239 Tours, fabien.palazzoli@gicc.univ-tours.fr –? Presentation powerpoint (FP) -? Intérêt des paysages brevets dans le développement d’une politique scientifique. Recherche de niches de développepent technologiques.

Christophe Sauzet, Pascal Prinderre, Henri Dou, Jacky Kister, Faculté de Pharmacie de Marseille, Université de la méditerranée, EA4263 Lab oratoire de Pharmacie Galénique, , ATELIS, Université Paul Cezanne Laboratoire des Systèmes Chimiques Complexes, jackykister@voila.fr – Texte integral (CS)-? Presentation powerpoint (CS) - Intelligence Economique et Veille Stratégique. Application pharmaceutique : recherche d’un cluster de développement par analyse croisée   deux niveaux, Aspect Technologique (Brevets), et Aspect recherche fondamentale (Publications Scientifiques)?

Christian Maupetit, ESCEM Tours 1 rue Leo delibes, 37205 Cedex 3 Tours, cmaupetit@escem.fr - Presentation powerpoint (CM) - Figures and numbers in and out - A reverse engineering approach to financial information

Daniel Mulligan, Department of Intelligence Studies Mercyhurst College USA, dmulligan@mercyhurst.edu –  Bias in information analysis.

Christian Bourret, Jean-Pierre Caliste, christian.bourret@univ-mlv.fr, Université de Paris Est (Marne-la-Vallée), 5 bd. Descartes, 77454 Champs-sur-Marne Cedex 2, France, jean-pierre.caliste@utc.fr, Université de Technologie de Compiègne (UTC), BP 20529, 60205 Compiègne Cedex, France – Resume  - De nouveaux enjeux pour l’IST: légitimer la décision dans une perspective de Développement Durable

Nadège Guénec, nadegeguenec@gmail.com, Université Aix-Marseille III, CRRM , Service 422, Campus scientifique de Saint-Jérôme, Avenue Escadrille Normandie-Niemen, Marseille – Texte integral (NG) – La stratégie chinoise de la recherche scientifique.

Philippe Clerc, ACFCI, Directeur de l’intelligence Economique et des NTIC, 46 avenue de la Grande Armée - CS 50071 - 75858 PARIS CEDEX 17, p.clerc@acfic.cci.fr – Presentation powerpoint (PC) - Observatoires Stratégiques et développepent régional.

Luc Quoniam, Dr Miguel Trigo, Dr Arnaud Lucien, Université du Sud Toulon Var, Avenue de l’Université, BP 20?132, 83957 La Garde, quoniam@univ-tln.fr , arnaud.lucien@univ-tln.fr Universidade Fernando Pessoa, Praça 9 de Abril, 349, 4249-004 Porto, mtrigo@ufp.pt - Texte integral (LQ) - L’activité éditoriale contributive de la communauté I.E. en France (2008)?: une analyse., Représentation cartographique dynamique?: Document numérique, production scientifique?

Yves Bigot, Directeur du GICC, Génétique-Immunothérapie-Chimie&Cancer, UMR CNRS 6239 Tours, yeves.bigot@univ-tours.fr – Presentation powerpoint (YB) - Mise en place de cellule stratégique dans les unités de recherches: Possibilités, moyens et limites.

Elisabeth Paoli-Scarbonchi , Nadège Guenec– pietre.serena@gmail.com, nadegeguenec@gmail.com, Maître de Conférences Université Paris-Est, ATER, Université Paul Cézanne CRRM. Centre de St Jérôme, 13397 Marseille Cedex 20 – Poster - Production et gestion des connaissances dans un contexte de veille scientifique et technique et d’Intelligence Economique,

Allan Zimmermann, Xavier Delecroix, Cyrille Dubois, Serge Quazzotti allan.zimmermann@tudor.lu, xavier.delecroix@tudor.lu, cyrille.dubois@tudor.lu, serge.quazzotti@tudor.lu, CRP Henri Tudor, 29 avenue John F. Kennedy L-1855 Luxembourg-Kirchberg (Luxembourg) – Texte integral (AZ) - Application to refine a text corpus resulting from a web pages monitoring agent - Towards a modular software support of the monitoring process

Rym Hchichi – Hedhli, Samia Karouzi - Zouaoui, Membre de l’unité de recherche Innovation, Stratégie et Organisation (URISO) hachicherima@yahoo.fr, samiakarouizouaoui@yahoo.fr, Faculté des sciences économiques et de gestion de Tunis – Texte integral (HC)– La réalité des communautés intensives en savoir dans les entreprises tunisiennes – Etude Exploratoire.

Manelle Guechtouli, ESCEM Tours-Poitiers, 1 rue Léo Delibes, 37205 Cedex 3 Tours et CERGAM (Centre de Recherche en Gestion d’Aix-Marseille) MGuechtouli@escem.fr – Texte integral (MG) - Comment organiser son système de veille stratégique??

Brigitte Gay, Eloïse Loubier, ESC Business School GRES LEREPS, 20 bd Lascrosses, F-31068 Toulouse et Paul Sabatier University IRIT-SIG 118 Route de Narbonne, F-31062 Toulouse, b.gay@esc-toulouse.fr – Texte integral (BG) - Temporal data analysis for the good practice of competitive intelligence

Pascal Frion, CREGE IAE, Université de Poitiers, et ACRIE, pascal.frion@etu.univ-poitiers.fr - Texte integral (pF) - L’information préalable : de Sun Tzu ? nos jours

Pascal Frion, CREGE IAE, Université de Poitiers, et ACRIE, pascal.frion@etu.univ-poitiers.fr - Texte integral (FP) - What Information Behavior can offer to Competitive Intelligence

Anass El Haddadi, Bernard Dousset, anass.el-haddadi@irit.fr ; dousset@irit.fr, ENSIAS, Equipe Al BIRONI, Université Mohamed V – Souissi, B.P. 713 AGDAL, Rabat - Maroc , IRIT, SIG, Université Paul Sabatier, route de Narbonne, 31062 Toulouse cedex 09 – Resume (BD) - Portail Web-Mobile dédié ? l’Intelligence économique

Ghazi A. Al-Weshah, Jonathan H. Deacon, Andrew Thomas, University of Wales, Newport - Newport Business School, weshah120@yahoo.com,? jonathan.deacon@newport.ac.uk, andrew.thomas@newport.ac.uk – Texte integral (GA) - The current status of Marketing Information Systems in Jordanian Banking Industry: qualitative evidence

Max Poty, CERIC Université Paul Valéry, Montpellier, max.poty@free.fr – Extrait - Réinventer l’objet de communication…Signes particuliers susceptibles de déterminer les perspectives culturelles et pédagogiques de la Guadeloupe au regard de son patrimoine et d’un développement durable, dans un contexte identifié

Max Poty, CERIC Université Paul Valéry, Montpellier, max.poty@free.fr – Extrait (MP) - Rapport sur un regain pédagogique et culturel de la Guadeloupe, condition sine qua non de son rayonnement

? Scientific production of the group between? 2007 to 2009  and history of the group

results : 5 books, 8 chapters in various books, 28 PhD, 33 publications (reviews with steering committee), 30 invited conferences ( 24 in foreign countries), 163 communications.

Click here to access to the scientific production of the group from 2007 to 2009

Conclusions and Recommendations

Il est indispensable quand on veut développer un travail de recherche, d’enseignement ou d’application de la Veille Stratégique ou de l’Intelligence Economique d’avoir une vision statégique du problème et donc la transversalité nécessaire.

Le role de la culture, que ce soit   partir de la formation d’un spécialiste ou en ce qui concerne un pays ou une région, est fondamental. Il introduit en fait des biais dans l’interprétation des résultats. De ce fait même si un arsenal de méthodes d’analyse est mis en place le résultat final risque d’être erroné.

Un travail sur la maîtrise des biais d’interprétation devient nécessaire. La mise en pratique de cette nécessité se heurte en France   la localisation de l’Intelligence Economique et de la Veille Stratégique dans un domaine : science de l’information et de la communication, dont les tenants ont une vision réductrice de ce domaine .

Au niveau de la labélisation de laboratoires spécialisés (même en nombre très limité) rien ne semble possible dans le contexte actuel.

L’nnovation, c’est à  dire la valorisation des connaissances par le développement de produits et de services assez robustes pour aller vers la commercialisation et mieux vers l’exportation est favorisée par les unités d’Intelligence Economique. En effet elles se trouvent directement   l’intersection des informations stratégiques et des idées nouvelles pouvant se développer   partir de celles-ci. L’analyse automatique des brevets ainsi que l’utilisatiuon des acquis de la propriété intellectuelle comme catalyseur d’innovation est un exemple qui devrait être développé.

Les experts qui évaluent les projets ou les laboratoires devraient le faire avec une  éthique reconnue et validée, ce qui éviterait les interprétations personnelles, voire les règlements de compte. Les différences d’expertises de laboratoires entre Universités et Organismes de recherche devraient faire l’objet d’une analyse approfondie

La prise en compte de la subsidiarité. En effet pourquoi vouloir que des supra-structures imposent leur point de vu   d’autres structures dont les capacités de comprendre et d’analyser sont dans bien des cas supérieures   ceux de la supra-structure.

La recherche d’information de nos jours ne doit pas se circonscrire   la langue française ou   l’anglais. Il est nécessaire d’accéder aux informations en langues multiples. L’exemple des informations chinoises et coréennes le montrent de manière évidentes. Mais cela nécessite une organisation, du temps et la pratique d’outils automatiques de traduction.

Du fait du manque de transversalité, et de structures de cohérences, les efforts  réalisés dans divers laboratoires ne peuvent pas s’associer pour créer une synergie. Le cas du Groupe d’Experts financé par le CNRS est unique. Il est efficient car il se situe hors structure. Il faut trouver un moyen de péréniser son activité.

Un mouvement est entrain de se développer dans des laboratoires et écoles : la mise en place d’unités de veille stratégique et d’intelligence économique permettant de mieux orienter la recherche et la formation. Ce mouvement devrait être conforté lorsque les capacités de faire sont avérées. Mais dans certains cas c’est l’Université qui bloque, dans d’autre cas c’est le CNRS.   En effet, on se heurte alors aux structures de valorisation de ces organismes où les personnels ne sont pas directement associés (pécunièrement) aux résultats, leur rendement reste de ce fait faible quelles que soit les circonstances.

  Recommandations Péréniser la structure actuelle qui en trois années a permis de créer une  dynamique pluridisciplinaire hors des structures officielles. Faciliter la labélisation de deux ou trois équipes de recherche et d’enseignement pluridisciplinaires qui pourraient regrouper les compétences en analyse de l’information, et en création d’information élaborée au sens de l’intelligence économique, afin qu’un flux de thèses puisse continuer dans ce domaine. Ces  équipes constituerait la base un « living lab ». Actuellement du fait des départs   la retraite et du manque de volonté des universités, cette discipline (développée dans tous autres pays) va sans doute disparaître en France. L’acquis de plus de 20 ans de recherche sera donc perdu à  court terme.

Accroître   travers ces équipes l’impact international français dans le domaine de l’Intelligence Economique. Ceci est déjà  réalisé, mais de manière dispersé sans cohérence. Pourtant les résultats obtenus en Amérique du Sud, en Afrique et en Asie sont plus que probants. Disséminer dans les pôles de compétitivité français la production ciblée d’information élaborée   partir des sources «classiques», des brevets, des informations chinoises, coréennes et japonaises.

Conforter l’usage de l’intelligence économique dans les laboratoires universitaires et les organismes de recherche pour déterminer  les choix stratégiques de développement ainsi que les niches innovantes valorisant les savoir faire acquis. Dans bien des cas, ce sont en effet les experts envoyés par les organismes de recherche pour valider l’activité de ces laboratoire qui considèrent que se préoccuper de veille stratégique ou d’intelligence économique est du « temps perdu ».

Ces conclusions et ces  recommandations ont été réalisées après la tenue du Symposium par une validation d’experts via la méthode Delphi. (Henri Dou coordinateur)

You must be logged in to post a comment.